Ces derniers temps, on a vu de plus en plus de défilés ou de campagne publicitaires sortant des sentiers battus en terme de beauté. Si déjà, il n’est pas rare de voir des mannequins moins filiformes qu’auparavant, d’autres marques vont encore plus loin.

Quelques exemples singuliers

Lorsque l’on évoque le mot « mannequin » on voit souvent une femme ou un homme, grand, maigre, et filiforme pour les femmes. Pourtant, les canons de beauté sont parfois bouleversés. S’ils ne le sont surement pas assez souvent, on entrevoit de plus en plus des mannequins aux allures qui sort de l’ordinaire.

Chantelle Brown-Young

C’est le cas du mannequin Winnie Harlow. Cette jeune Canadienne, égérie de Diesel et de Desigual, ne se démarque pas par son visage ou ses formes, mais par sa peau. En effet, atteinte de la maladie de vitiligo, sa peau noire est tachetée de blanc. Au final, le résultat est très photogénique et s’accorde parfaitement avec le monde de la mode. La preuve c’est que Winnie Harlow est présentée comme une étoile montante. La maladie dont elle est atteinte touche entre 0,5 et 1 % de la population.

Il semble que Diesel aime se détacher des canons de beauté habituels. En effet, l’année dernière, la célèbre marque avait fait appel au mannequin et rédactrice Jilian Mercado. La particularité de cette femme c’est qu’elle souffre de dystrophie musculaire, proche de la maladie dont souffre le physicien Stephen Hawking. Elle apparait donc à chaque fois en fauteuil roulant sur les différentes campagnes auxquelles elle participe.

Molly Bair

Le mannequin Molly Bair, âgée de 17 ans, a quant à elle un visage particulier qui a fait dire à Karl Lagerfeld qu’elle avait « l’air tout droit sortie d’un film de science-fiction, une sorte d’E.T. de la beauté », suite au défilé Chanel qu’il a réalisé et qu’elle a clôturé.

Déjà vu par le passé

Cette tendance à l’étrange n’est pas nouvelle, puisque d’autres l’ont déjà fait par le passé. On pense notamment à John Galliano et à son défilé de 2006 qui avait fait appel à des nains, des géants, des vieux pour un style « freak show ». De même en 1998, Alexander McQueen avait fait défiler le mannequin Aimée Mullins, amputée des deux jambes.

Aimée Mullins

2 thoughts on “De nouvelles formes de beauté loin des canons habituels

Les commentaires sont fermés.